« Quand le téton se dévoile, c’est ultra excitant »

Par Orianne, Juliette & Thaïs

Quelle place ont tes seins lors d’un rapport sexuel ?

« Excitant pour l’autre personne. »

« Importante +++. Je n’imagine pas un rapport sans attention(s) particulière(s) pour mes seins. En tant que femme, j’aime jouer avec les mamelons de mon partenaire. Et si j’avais une partenaire femme, je les chérirais comme les miens. »

« Ils sont là pour exciter, faire chauffer l’ambiance, mais aussi pour être stimulés du début à la fin. »

« Même en tant qu’homme, j’aime qu’on me les prenne, les caresse. »

« Quand j’étais petite, je voulais faire une ablation. Jusqu’à mes 10 ans peut-être, je les détestais. Aujourd’hui je n’en suis pas fan et ils me font parfois mal au dos, mais ils m’apportent du plaisir de temps à autre.

Je considère les seins comme une zone érogène, mais comme pour l’excitation sexuelle, je pense que c’est parce qu’une partie non négligeable du plaisir est psychique. Avec mon ex-partenaire (femme), il y avait clairement des écarts dans la place que j’accordais à mes seins. J’aime beaucoup stimuler cette zone, alors qu’elle aimait beaucoup moins le faire. »

« Quand le téton se dévoile, c’est ultra excitant. J’aime voir la réaction de l’autre sans lui toucher le sexe. Le meilleur conseil, c’est de le caresser dans le creux de la main. Chez les hommes, c’est aussi une zone érogène sous-estimée. Il y a pas mal de terminaisons nerveuses et je pense que le côté féminin qui y est culturellement associé est à déconstruire. »

« Très honnêtement, ce n’est pas une zone érogène, ça ne me procure pas plus de plaisir que ça. J’ai une forte poitrine, qui ne se voit pas forcément car je n’assume pas tout le temps. Lors d’un rapport, les hommes découvrent mes seins et prennent du plaisir. Ça m’excite un peu plus. Mais c’est vrai que je préfère pendant la phase de séduction qu’on me regarde d’abord dans les yeux. »

« Clairement oui, pour moi c’est une zone érogène, qu’elle soit stimulée par les mains ou la langue, que ce soit une douce caresse ou une pression un peu plus appuyée (pas trop non plus !) Ça fait vraiment monter le plaisir, je savoure toujours ce moment, d’autant plus quand je constate que mon partenaire prend autant de plaisir que moi.

Ça m’a aussi fait décomplexer dessus, moi qui ai toujours trouvé qu’ils étaient vraiment petits, sans beaucoup de forme… Je me suis rendu compte que mes partenaires les aimaient quand même, et qu’ils ne semblaient absolument pas s’en formaliser. Ça me fait me sentir belle et désirable, bien sûr uniquement quand il y a consentement.

[TW attouchement] Je dois dire qu’au début de ma vie sexuelle j’étais super inquiète, car une fois un encadrant de sport a eu un geste en trop à mon égard. Quand j’avais 19 ans, il m’a saisi un sein à pleine main, à travers le soutien-gorge et a commencé à le presser doucement. Ça n’a duré que quelques secondes mais je m’étais toujours demandée si ça allait m’empêcher de prendre du plaisir lorsqu’un de mes partenaires aurait ce geste. Fort heureusement, grâce à des partenaires prévenants, aujourd’hui je peux dissocier ces deux choses et prendre quand même du plaisir… Même si je continue d’avoir un peu peur qu’un jour, le souvenir me revienne en pleine face et me gâche cette belle sensation… »

* Les prénoms ont été modifiés

● ● ●

Si tu veux lire ce contenu, connecte-toi avec ton adresse mail :

● ● ●

Tu n’es pas encore abonné·e ? N’attends plus !