La bonne nouvelle

Par Julien

Les orgasmes, c’est bon pour la santé !

Ocytocine : ce nom te dit peut-être quelque chose, il s’agit de la bien connue « hormone du plaisir » ou « de l’attachement ». Libérée abondamment pendant l’orgasme, elle permet notamment de lutter contre l’anxiété et le stress : grâce à elle, place à la relaxation.

L’orgasme est aussi un moyen de mieux dormir, en particulier chez les hommes : une réponse biologique naturelle qui a lieu dans le cerveau. Les endorphines sécrétées agissent aussi comme une sorte de morphine dans l’organisme : un anti-douleur naturel, qui peut d’ailleurs soulager les règles éprouvantes.

Mais les orgasmes ont aussi des effets à long terme : une étude a révélé que les hommes éjaculant plus de 21 fois par mois (tout un programme) avaient moins de chance de développer un cancer de la prostate que les autres. Chez les femmes, l’ocytocine permet, elle, de lutter contre les risques de cancer du sein.

Et puis, côté cœur, le rapport sexuel précédant l’orgasme est un gros plus : trois orgasmes par semaine permettraient de diviser par deux (oui, par deux !) le risque de maladies cardiovasculaires. Encore mieux qu’une séance à la salle.

● ● ●

Si tu veux lire ce contenu, connecte-toi avec ton adresse mail :

● ● ●

Tu n’es pas encore abonné·e ? N’attends plus !

Le Point Q a reçu le soutien du
fonds d’intervention associatif de