On débunke !

Par Thaïs

L’orgasme à la loupe

« L’éjaculation équivaut à un orgasme »

PAS EXACTEMENT. L’éjaculation est souvent associée chez l’homme à l’apogée du rapport sexuel. Pourtant, l’équation « éjaculation = orgasme » n’est pas toujours vérifiée. Pour comprendre pourquoi, il faut se pencher sur ce qui distingue ces deux éléments quasi concomitants.

ll y a d’une part le phénomène physiologique : le sperme va être expulsé après une érection, elle-même provoquée par une stimulation sexuelle. Et d’autre part « la réponse sensorielle et cérébrale » de ce mécanisme, à savoir l’orgasme, comme l’explique le docteur Faix dans cet article très complet sur l’éjaculation.

C’est rare, mais l’un peut exister sans l’autre. Déjà, la réponse sensorielle peut être plus ou moins forte, altérée par exemple par le stress dans certains cas. Exemple répandu : l’éjaculation précoce, rarement accompagnée d’un orgasme.

Il est également possible d’avoir un orgasme sans éjaculer. C’est ce qu’on appelle un « orgasme sec ». Cela peut se produire par exemple quand, entre deux érections rapprochées, le corps n’a pas réussi à régénérer suffisamment de sperme pour éjaculer, ou encore en raison d’opérations ou de maladies. Dans certains cas, il peut également s’agir d’éjaculation rétrograde (éjaculation vers l’intérieur). Il y a enfin certains hommes qui parviennent à retenir leur éjaculation pour faire durer le plaisir plus longtemps.

« Il faut 13 minutes 30 pour atteindre l’orgasme chez une femme »

VRAI. Ce chiffre, c’est celui calculé dans une étude du Journal of Sexual Medecine. 645 femmes ont été interrogées dans 20 pays différents. Mais comme le souligne Maïa Mazaurette, cette moyenne doit être remise en perspective dans un monde où le rapport sexuel est centré sur la jouissance masculine. Il est possible que ce temps soit raccourci par exemple en se concentrant sur la stimulation du plaisir féminin.

D’ailleurs, la durée moyenne d’un rapport sexuel se situe entre 5 et 7 minutes, et 85 % des hommes affirment avoir un orgasme à chaque fois, contre 61 % des femmes hétérosexuelles. Un chiffre qui grimpe à 74 % chez les femmes lesbiennes.

« Contrairement aux femmes, les hommes ne peuvent pas avoir plusieurs orgasmes en un rapport »

VRAI. Lors d’un rapport sexuel, les femmes peuvent avoir plusieurs orgasmes à la suite, alors que pour les hommes, c’est plus compliqué : une fois l’érection terminée, on observe une « phase réfractaire » — soit le laps de temps entre deux érections — qui dure de 30 minutes (minimum) à plusieurs heures, voire plusieurs jours.

Il est pourtant possible pour un homme d’avoir plusieurs orgasmes de façon rapprochée, notamment en retenant son éjaculation pour provoquer un orgasme sec. Mais cela demande de l’entraînement « physique et mental ». C’est plus débattu, mais certains considèrent qu’un multi-orgasme est possible en enchaînant orgasme éjaculatoire et orgasme prostatique .

● ● ●

Si tu veux lire ce contenu, connecte-toi avec ton adresse mail :

● ● ●

Tu n’es pas encore abonné·e ? N’attends plus !

Le Point Q a reçu le soutien du
fonds d’intervention associatif de