La bonne nouvelle

Par Julien

Des séries, en veux-tu en voilà !

Tes partiels sont terminés, tu peux enfin chiller devant ton écran mais tu ne sais pas quoi regarder ? La bonne nouvelle, c’est qu’on a tout un programme de séries cool LGBTQ+ à te proposer !

New York, les 80s, du voguing : notre coup de cœur, c’est indubitablement Pose (disponible sur Canal +). Blanca Rodriguez (jouée par Mj Rodriguez) devient la mère d’un jeune danseur de talent, Damon, mis à la porte par ses parents. L’occasion de lui faire découvrir la ball culture de la scène queer noire et latino. Amours et quêtes d’identité s’y mêlent tandis que le sida décime la communauté. Une série de Ryan Murphy incarnée par de formidables acteur·ice·s racisé·e·s et une proportion inégalée de femmes trans. Pour quiconque aime passer du rire aux larmes.

Si vous avez aimé le film Love, Simon, voici son spin-off Love, Victor (à voir sur sur Disney+ Star) ! Lycéen aux alentours d’Atlanta, Victor Salazar (Michael Cimino) est en pleine introspection sur son orientation sexuelle. Pour y voir plus clair, il contacte Simon Spier, un ancien élève passé, lui aussi, par les mêmes interrogations. Mignon, attachant, bref, on a hâte de la deuxième saison.

Bon, et on ne pouvait pas passer outre Sense8 (à regarder sur Netflix), ce monument des Wachowski. De la Corée à l’Allemagne en passant par les États-Unis, huit personnages entrent étrangement en connexion sur tous les plans, y compris sensoriels. Sexualité, enquête, conflits familiaux… Chacun·e se fait acteur·ice de la vie des autres, comme l’incroyable Nomi Marks (Jamie Clayton). Un feu d’artifice pour les yeux et le cœur où l’hétéronormativité n’est qu’un mauvais souvenir. Et on adore.

Et si tu n’as pas le temps de t’enfiler plusieurs saisons, voici deux idées de mini-séries.

D’abord un bijou en cinq épisodes sorti en 2021, It’s a Sin (s’en délecter sur Canal+). Cinq jeunes et fabuleux·ses Londonien·ne·s, dont le magnifique Ritchie Tozer (Olly Alexander), vivent les années 1980 avec autant de fougue que de projets en tête quand vient s’abattre la pandémie de sida. Et on regrette que la série n’ait pas duré plus longtemps.

Avec When We Rise (à voir sur Disney+ Star), en revanche, direction les states et une fresque détonante des années 1970 aux années 2010 autour des mouvements militants LGBTQ+, des émeutes de Stonewall à l’adoption du mariage pour tou·te·s. Indispensable pour savoir d’où l’on vient.

Bon, bien sûr, cette liste n’a absolument rien d’exhaustif et reste très personnelle — dis-nous d’ailleurs les noms des chefs d’œuvre qu’on a pu oublier !

En guise de prolongement, et si tu veux en savoir plus sur l’évolution des représentations LGBTQ+ à l’écran, un super plan : regarde le docu Visible: Out on Television (sur Apple TV +) pour faire le plein d’idées de séries, récentes ou non, notamment d’un point de vue intersectionnel. Et puis parce qu’on aime aussi les longs-métrages, il reste bien sûr l’indétrônable The Celluloid Closet (sorti en 1996, en VOD chez Orange), pour se donner une idée du chemin parcouru — et qui reste à parcourir.

● ● ●

Si tu veux lire ce contenu, connecte-toi avec ton adresse mail :

● ● ●

Tu n’es pas encore abonné·e ? N’attends plus !

Le Point Q a reçu le soutien du
fonds d’intervention associatif de