Plaisirs gourmands

Par Orianne

« Moi j’ai déjà testé avec des glaçons. C’est venu comme ça sur le vif. On était en train de boire l’apéro et dans mon cocktail il y avait un glaçon. C’est parti un peu en vrille. Et puis il y a un moment où j’ai bu une gorgée de mon verre et je me suis dit que j’allais lui faire une fellation en gardant le glaçon dans la bouche sans qu’il soit préparé. Ça l’a surpris.

C’était vraiment un jeu par la suite. Entre le côté chaud de la bouche, froid du glaçon, jouer avec, le déposer à une endroit au niveau de l’aine et partir avec la langue d’un autre côté, le garder et le remonter le long du torse puis le laisser glisser… Ce n’était pas calculé et complètement freestyle. On s’est embrassés avec le glaçon en bouche mais c’était plutôt moi la maîtresse du jeu et il a aimé se laisser faire donc c’était vraiment un moment plaisant pour les deux. »

« C’était lors d’un dîner de Noël à deux et avec une très grosse dose d’alcool. Quelques pas de danse dans un appartement et des baisers langoureux. On en vient à passer à l’action. Comme des enfants, on jouait avec les restes de notre dîner dont une huître fraîche. Dans un élan de plaisir, malgré une chaleur étouffante dans la pièce, j’ai coupé le pied de l’huître et l’ai posée dans le nombril de ma partenaire. Je l’ai mangée et j’ai ensuite épongé au maximum avec la langue et avec un coup d’essuie-tout. »

« J’ai déjà essayé avec de la chantilly, et pour l’instant c’est le seul aliment que j’ai utilisé. Pour nous deux c’était super cool. On en a mis seulement sur nos zones érogènes et selon nos envies. Ce n’était pas du tout désagréable et ça ne piquait pas. C’était seulement légèrement frais mais vraiment pas dérangeant. C’est venu d’un délire qu’on avait eu en début de relation. Si c’était à refaire je le referais. Notre relation était déjà pimentée mais avec cette expérience, ça a rajouté un petit plus. Pourquoi ne pas tester d’autre choses maintenant… »

« J’ai déjà testé avec du Nutella. J’avais mis le pot à côté de mon lit et je l’avais plus ou moins étalé sur ma chérie de l’époque (ventre et poitrine) pour ensuite lécher son corps. Mais… vous avez déjà essayé de lécher une cuillère de pâte à tartiner ? Il faut s’y prendre à 12 fois avant qu’il n’y en ait plus ! Du coup, ça collait beaucoup et j’avais la bouche pâteuse.

Il faut prévoir un grand verre d’eau à côté. En réalité, ça devient presque écœurant de lécher de grandes quantités de chocolat fondu. En plus ça laisse une odeur pas vraiment agréable. Je n’ai jamais réitéré. J’ai de la confiture à la maison alors j’en parlerai à mon copain. Je ne sais pas si une pipe confiture serait géniale avec le sucre qui va se coller dans les poils… J’ai hâte de galérer et d’avoir des fous rires ! »

* Les prénoms ont été modifiés

● ● ●

Si tu veux lire ce contenu, connecte-toi avec ton adresse mail :

● ● ●

Tu n’es pas encore abonné·e ? N’attends plus !

Le Point Q a reçu le soutien du
fonds d’intervention associatif de