La bonne nouvelle

Par Valentin & Orianne

Pour soulager la douleur

Même s’il n’y a pas encore de traitement contre l’endométriose, des solutions existent pour l’atténuer et parvenir à vivre avec au quotidien. Ce qu’il est important de faire, avant toute chose, c’est de se rapprocher de médecins afin qu’un diagnostic précis soit posé (IRM, échographie…). Cette maladie chronique est très gênante et peut causer, tout au long du cycle menstruel, des douleurs abdomino-pelviennes intenses. Dans l’intimité, les rapports sexuels peuvent eux aussi être source de souffrance : c’est la dyspareunie. Mais alors que faire ?

En médecine traditionnelle, trois possibilités sont à ta portée :

Ensuite, des solutions pour traiter les symptômes de manière locale et temporaire :

Bien sûr, l’expertise d’un gynécologue, naturopathe, nutrithérapeute ou autre, n’est pas à négliger. Ce sont les premières personnes vers qui tu peux te tourner. Elles te donneront le bon diagnostic et le traitement adapté à ta situation.

● ● ●

Si tu veux lire ce contenu, connecte-toi avec ton adresse mail :

● ● ●

Tu n’es pas encore abonné·e ? N’attends plus !

Le Point Q a reçu le soutien du
fonds d’intervention associatif de