Règles et sexe : incompatible ?

Par Valentin & Orianne

« J’ai été en couple aussi bien avec des filles que des garçons et j’ai remarqué que les règles posaient beaucoup plus de soucis avec mon ex-copine qu’avec les garçons. Avec elle, on ne faisait rien du tout pendant les règles alors qu’avec les garçons ça n’a jamais posé problème, on gardait quasiment la même sexualité. Je trouve ça marrant comme phénomène, paradoxalement on pourrait se dire qu’entre filles ça gêne moins. Je pense que c’est lié à la nature des pratiques. Comme ce qu’on pouvait faire entre filles engageait beaucoup plus la bouche et de toucher les parties avec les mains, c’était plus un frein. Le contact avec le sang est beaucoup plus direct que dans le rapport hétéro “tradi” où même en temps de règles, tu peux t’en sortir sans trop de contact rapproché avec le sang. Avec les garçons, j’ai l’impression que la différence de sexe créait une sorte de curiosité qui entraînait un dialogue. Du coup, il n’y avait pas de blocage. »

« J’ai essayé plusieurs fois et ça m’a fait mal, je ne ressentais vraiment pas autant de plaisir que normalement. Je pense que mon copain était un peu dégoûté. Ça ne le gênait pas tellement, mais ça le sortait un peu du mood. Donc maintenant quand j’ai mes règles, on ne fait tout simplement pas l’amour. On se fixe par rapport à mes règles, on ne le fait pas à ce moment-là car mon plaisir change complètement. »

« Pendant très longtemps je ne voulais pas faire l’amour pendant mes règles parce que je trouvais ça dégueulasse, gênant, je n’avais pas de libido. Puis j’ai arrêté la contraception et et ma libido a beaucoup augmenté. J’ai essayé et je me suis rendue compte que lorsque je faisais l’amour ça stoppait mes règles. Maintenant, je prends grave mon pied, c’est hyper bien et pas de stress avec le sang. C’est très compatible. Il faut aussi avoir le bon partenaire et se sentir bien, que la personne ne soit pas dégoutée. Parce que oui, il y a des hommes que ça dégoute. Ça dépend aussi pour les femmes, qui peuvent avoir des règles hyper abondantes. Moi j’ai la chance que ce ne soit pas le cas. Je ne me dis plus : c’est “code rouge”, il va falloir attendre. »

● ● ●

Si tu veux lire ce contenu, connecte-toi avec ton adresse mail :

● ● ●

Tu n’es pas encore abonné·e ? N’attends plus !

Le Point Q a reçu le soutien du
fonds d’intervention associatif de