Sexe et technologie : il y a débat

Par Orianne

Cette semaine, nouveau format pour les témoignages ! Pour ce thème « sexe et technologie », j’ai invité des ami·e·s à répondre à différentes questions. Léa* a 24 ans et est en couple avec William (25 ans) depuis maintenant 3 ans et demi. Arthur a 23 ans et est célibataire.

Tous les quatre on s’est mis autour de la table. J’ai posé mon téléphone pour enregistrer ces quelques minutes avec leur accord et nous avons commencé notre discussion… En voici quelques bribes :

Arthur : « Je pense aux sextoys, tout ce qui est vidéo porno ou même sextape. »

William : « Quand j’ai vu le sujet au départ, il n’y a vraiment rien qui me venait à l’esprit. Après j’ai vu votre story sur Instagram qui évoquait la réalité virtuelle. J’ai constaté qu’il y avait ça aussi et j’ai commencé à réfléchir aux robots qui sont en train d’être créés. Sinon, instinctivement je pense aux sextoys. »

Léa* : « Oui, pareil. Je suis pas du tout inspirée quand je réfléchis au lien entre sexe et technologie ! »

William : « Nous on y avait pensé quand je suis parti au Canada pendant deux mois, mais j’avoue que le coût nous a freinés. 150 euros ! Ce qui était sympa c’est qu’on pouvait le contrôler avec une application. »

Léa* : « Oui, on aurait bien aimé tester mais c’est vraiment un budget. Maintenant on habite ensemble, donc il n’y a pas de problème de distance. On utilise quand même des sextoys, mais des simples pas des connectés. »

Léa* : « Alors ça, ça ne m’intéresse pas du tout. Je ne vois pas l’intérêt. Déjà je ne m’imagine pas mettre un casque… »

William : « Moi ça me ferait marrer d’essayer une fois. Regarder un film porno en réalité virtuelle par exemple. Je pense que tu pourrais changer les points de vue, être observateur ou l’un des personnages. Après comme t’es dans l’action, est-ce que tu te masturbes de la même façon ou est-ce que tu regardes ? Ça doit être bizarre. »

Arthur : « Je pense que ça peut aider quand il s’agit d’un couple vieux de quinze ans, et que c’est un peu la routine côté intimité. Grâce à la technologie, aux sextoys, aux vidéos pornos ou avec la réalité virtuelle, tu peux découvrir autre chose. Ça peut pimenter le couple. Mais si la technologie dépasse le réel et que tu en deviens dépendant, c’est chaud. »

William : « C’est un peu comme le porno. Beaucoup de mecs en regardent et ensuite ils ont des attentes derrière qui ne sont pas en phase avec la réalité. Le danger c’est que tu finis par trouver ça tellement bien qu’après la réalité peut te paraître nulle. »

Léa* : « C’est vrai, quand tu regardes un porno en vidéo tu dis “oh putain mais comment il fait ça” alors que c’est que du fake. Par exemple, la femme crie beaucoup et ce n’est pas ce qui se passe dans la vraie vie. »

Arthur : « Trop de technologie je pense que ça casse un peu ton imagination. On dépend de plus en plus de ça et on imagine de moins en moins. Je pense que si on demandait à des jeunes des années 80, “quel serait ton scénario sexuel idéal ?”, ils auraient plus de facilités à répondre. Nous, on dépend un peu trop de la technologie. »

* Le prénom a été modifié

● ● ●

Si tu veux lire ce contenu, connecte-toi avec ton adresse mail :

● ● ●

Tu n’es pas encore abonné·e ? N’attends plus !

Le Point Q a reçu le soutien du
fonds d’intervention associatif de