Vu d’ailleurs

Par Julien

Quel est l’âge moyen de la première fois ?

Sur la planète, à quel âge vit-on en moyenne sa première fois, et que signifie-t-elle réellement ?

17 ans pour les garçons, 17,6 pour les filles. En France, l’âge moyen au premier rapport sexuel est stable depuis quinze ans, selon le dernier baromètre de Santé publique France. Mais sommes-nous plus précoces que nos voisins ?

Pas facile de répondre : les comparaisons internationales manquent. Mais heureusement, la marque de capotes Durex (oui, Durex) s’est penchée sur la question. En 2005, les Islandais·e·s étaient les plus jeunes à connaître leur premier rapport sexuel sur 40 pays, avec 15,6 ans en moyenne lors de leur première fois. La majorité sexuelle y est, comme en France, de 15 ans.

À l’opposé du classement, les Indien·ne·s, avec 19,8 ans. Et en 2012, d’après une nouvelle étude de la marque, le seuil des 23 ans aurait même été dépassé en Malaisie et en Indonésie.

Mais ces chiffres sont à prendre avec des pincettes : la dernière enquête de 2012 n’a concerné que 500 à 2000 personnes par pays et ne se veut pas représentative. Et puis, ces réponses sont-elles vraiment fiables ? En 2003, déjà, une tentative de comparaison internationale par l’Institut national des études démographiques (Ined) postulait que des répondants avaient tendance à répondre « en fonction des attentes sociales ».

Mais le plus gros problème, le voici : qu’entend-on par « premier rapport sexuel » ? Y a-t-il pénétration ou pas ? De ce côté-là, les comparaisons internationales restent très floues : d’ailleurs, Durex ne précise pas quelle question a été posée. Difficile de conclure…

Se pose enfin le problème central du consentement, car la « première fois » peut recouper des réalités bien différentes.

En France, 10,7 % des femmes auraient « accepté » leur premier rapport sans le souhaiter « vraiment » [sic] – une réalité que connaissent également 6,9 % des hommes. Pire, selon Santé publique France, pour 1,7 % des femmes et 0,3 % des hommes, le premier rapport sexuel se serait traduit par un viol, révèle la même étude. En 2019, une étude américaine avait d’ailleurs fait grand bruit en affirmant que 6,5 % des Américaines n’avaient pas été consentantes lors de leur premier rapport sexuel, relate L’Obs.

Et de ce point de vue-là, l’âge moyen reste une notion très vague : d’après Santé publique France, ce sont ainsi 16,9 % des garçons et 6,9 % des filles qui connaîtraient leur premier rapport sexuel avant l’âge de 15 ans — soit avant leur majorité sexuelle. En particulier, selon l’association Face à l’inceste, un·e Français·e sur 10 aurait été victime d’inceste.

● ● ●

Si tu veux lire ce contenu, connecte-toi avec ton adresse mail :

● ● ●

Tu n’es pas encore abonné·e ? N’attends plus !

Le Point Q a reçu le soutien du
fonds d’intervention associatif de