Et toi, le sexe oral ?

Par Orianne

« J’aime beaucoup l’idée de donner du plaisir à mon/ma partenaire de manière générale. C’est hyper important pour moi parce que ça m’excite de savoir que l’autre prend du plaisir. C’est aussi une histoire de pouvoir que tu as sur la personne. Pour le cunni, je n’en ai jamais fait. En tout cas, il y a une personne avec qui j’aimerais bien essayer. J’ai assez hâte d’apprendre et de voir comment on fait. Je suis sûre que ce sera similaire à une fellation. J’ai envie de donner du plaisir à la fille en question. »

« Ce qui me plaît, c’est donner du plaisir sans forcément en recevoir en retour. C’est vraiment un don, un moment où l’on s’occupe de son/sa partenaire. C’est important que ce ne soit pas toujours donnant-donnant. Il y a cette sensation où on a la main sur ce qui se passe : la rapidité, la lenteur avec laquelle on veut que ça se passe. Je trouve ça assez gratifiant qu’on me confie cette partie de l’anatomie sensible, précieuse un peu dans la pudeur. Du point de vue de l’échange c’est important, on peut dire ce qu’on aime, ce qu’on n’aime pas. Ça permet de se rapprocher et de mieux connaitre la personne. Après il faut toujours que ce soit dans le respect de l’autre. »

« La fellation, ce n’est pas quelque chose qui me fait vraiment kiffer. On va dire que c’est bon à prendre mais je ne suis pas en demande. À chaque fois que j’ai des rapports, il y a toujours un moment où j’ai l’impression qu’une fois que j’ai donné, c’est à son tour de le faire. Mais moi je m’en fiche que ma partenaire me fasse une fellation ou pas. Ça arrive que la fille se mette en position et que je lui dise non t’inquiète et je l’embrasse. Spontanément, j’essaie d’éviter. Sinon, moi, j’aime bien faire des cunnis. J’aime vraiment sentir l’excitation monter chez ma partenaire. En ce moment je suis avec une fille, et de son côté elle n’a pas eu de bonnes expériences donc je ne lui en fais pas. Les rapports deviennent un peu pénétration-centrés. Résultat, j’ai une petite frustration parce que j’adore en faire. »

« Quand c’est bien fait, j’aime bien les cunnilingus. Mais c’est peu souvent que je trouve un partenaire qui me fait du bien, parce que j’ai un clitoris sensible. J’ai l’impression que parmi toutes mes relations, il n’y en a eu qu’un seul qui a réussi à me faire plaisir comme ça. Sinon, j’aime réellement faire des fellations. C’est un acte tout à fait spontané, et parfois ça peut surprendre mon partenaire car il peut être habitué au cliché fellation = corvée. Pour moi c’est normal. J’aime sentir mon partenaire tressaillir et pousser des soupirs lorsque je lui fais plaisir. »

* Ce prénom a été modifié

** Qui est attiré·e par une personne peu importe son sexe ou son identité de genre

Illustration : Camille Joblin

● ● ●

Si tu veux lire ce contenu, connecte-toi avec ton adresse mail :

● ● ●

Tu n’es pas encore abonné·e ? N’attends plus !

Le Point Q a reçu le soutien du
fonds d’intervention associatif de