On débunke !

Par Juliette

« Le stérilet favorise la transmission d’Infections Sexuellement Transmissibles »

FAUX

Le stérilet, désormais plutôt appelé dispositif intra-utérin (DIU) en cuivre ou hormonal, n’augmente pas le risque d’infection, ni de stérilité ! Le fait d’en porter un ne présage pas non plus d’infections plus graves qu’avec d’autres méthodes contraceptives, comme la pilule.

C’est une vieille croyance née il y a plus de 40 ans avec les premiers DIU, notamment les Dalkon Shield, qui ont entraîné de graves complications chez certaines femmes aux États-Unis. A la suite de poursuites judiciaires, ils ont été retirés du marché en 1974.

En revanche, le médecin vérifie toujours avant la pose que la femme n’a pas d’IST prééexistante, comme la chlamydia au niveau du col de l’utérus. Le DIU pourrait alors favoriser le développement d’une infection dans l’utérus, avec le transfert de microbes durant la pose. Le test se fait grâce à un simple prélèvement, et s’il est positif, l’opération est reportée le temps du soin.

Avoir un partenaire régulier et fiable n’est donc pas nécessaire pour le port d’un stérilet. Le seul élément qui favorise l’augmentation des risques d’IST, ce sont les rapports non protégés (sans préservatif) avec de nouveaux partenaires sexuels, non testés.

● ● ●

Si tu veux lire ce contenu, connecte-toi avec ton adresse mail :

● ● ●

Tu n’es pas encore abonné·e ? N’attends plus !

Le Point Q a reçu le soutien du
fonds d’intervention associatif de