La bonne nouvelle

Par Tom

Enfin un contraceptif masculin, réversible et sans effets secondaires ?

Des chercheurs du Conseil Indien de la Recherche Médicale ont mis au point le premier véritable contraceptif masculin. Il consiste en une injection unique sous anesthésie locale, et fournit une protection qui peut durer jusqu’à 13 ans !

Leur technique, nommée RISUG (inhibition réversible des spermatozoïdes sous surveillance), consiste en l’injection d’un polymère dans les canaux déférents (qui relient les testicules à la prostate), afin de contraindre le mouvement des spermatozoïdes et donc d’empêcher la fécondation. Le processus est totalement réversible, puisqu’une nouvelle injection suffit pour dissoudre le polymère.

Les premiers essais cliniques ont montré un taux d’efficacité de plus de 97 %, similaire à celui du préservatif. De plus aucun effet secondaire n’a été constaté, contrairement aux contraceptions hormonales.

S’il est validé par les autorités indiennes, le traitement pourrait être disponible dans les prochains mois. Un espoir pour l’Inde où, comme dans de nombreux autres pays, le poids de la contraception repose encore presque exclusivement sur les femmes.

● ● ●

Si tu veux lire ce contenu, connecte-toi avec ton adresse mail :

● ● ●

Tu n’es pas encore abonné·e ? N’attends plus !

Le Point Q a reçu le soutien du
fonds d’intervention associatif de