On débunke !

Par Tom

« Si un mec aime qu’on lui touche l’anus, alors il est forcément gay »

FAUX

Tous les hommes, homo ou hétéro, peuvent prendre du plaisir par derrière… car tous possèdent une prostate ! Cette glande, de la taille et de la forme d’une châtaigne, sécrète le liquide séminal qui entre dans la composition du sperme… mais elle gonfle également quand elle est stimulée, et constitue donc une véritable zone P — par analogie avec la zone G féminine.

Le plaisir anal chez l’homme reste malgré tout tabou, souvent associé à l’homosexualité ou au domaine médical — le fameux toucher rectal pour détecter le cancer de la prostate. Pourtant, il n’y a pas de mal à se faire du bien… et ce par tous les moyens ! De plus il s’agit d’un plaisir très accessible, puisque la zone P ne se situe qu’à quelques centimètres de l’entrée de l’anus.

Ceux qui le pratiquent parlent d’un orgasme différent, plus long et plus intense… mais également déroutant, puisqu’il ne provient pas d’une stimulation du pénis et n’entraîne généralement pas d’éjaculation. Cela peut aussi être un jeu avec sa partenaire : une « inversion des rôles » qui permet d’emmener sa sexualité hors des sentiers battus et d’établir une connexion plus intime avec l’autre.

Avec les doigts ou avec des objets, en solo ou avec sa partenaire… tentez l’expérience ! Il serait dommage de passer à côté de cette autre forme de plaisir, par peur du regard extérieur ou de la pression sociale.

● ● ●

Si tu veux lire ce contenu, connecte-toi avec ton adresse mail :

● ● ●

Tu n’es pas encore abonné·e ? N’attends plus !

Le Point Q a reçu le soutien du
fonds d’intervention associatif de